Automne 2017 - No. 191

Articles de ce numéro

Par Yann Fortier   Vidons le panier de clichés : la reporter Marie-Eve Bédard est plus menue qu’à la télé. Quand nous apprenons qu’elle a 41 ans, nous voilà interloqués. Complice au travail comme dans la vie, le caméraman, monteur et réalisateur Sylvain Castonguay a quant à lui l’allure un brin mercenaire : de ceux qui ont les réflexes alertes, l’intelligence agile, l’étincelle dans le regard. 
La rentrée à la télévision de Radio-Canada Par Pierre Maisonneuve
Par Sarah R. Champagne Les disparités économiques et les conflits ont lancé un nombre imposant de personnes sur les routes migratoires. L’ampleur de ces mouvements n’est cependant pas sans précédent, bien que le Québec et le Canada connaissent une augmentation soutenue depuis quelques années. Certains, craignant un torrent irrépressible, plaident pour que ce flux soit davantage encadré. D’autres militent pour des frontières plus étanches. D’autres, enfin, défendent un accueil sans discrimination. L’immigration est instrumentalisée par des politiciens et déclenche des débats. Éclairage historique et chiffré.
Par Nelson Michaud En juin dernier, lors de la 23e édition du Forum économique international des Amériques – Confé--rence de Montréal, les médias québécois ont accordé peu d’importance à « l’Appel de Mont-réal ». Pourtant, cette résolution prise à la clôture du Forum est une initiative sans précédent. En effet, elle vise à réunir sur une même tribune, à l’invitation de la Francophonie, les quatre secrétaires générales d’organisations internationales rassemblant des États partageant la même sphère linguistique et culturelle : la Francophonie, le Commonwealth, le Secrétariat général ibéro-américain et la Communauté des pays de langue portugaise, soit les quatre principales régions linguistiques des Amériques. L’assemblée était donc justement choisie. Le but des instigatrices : lancer un appel en vue d’un « humanisme mondial ». Il peut être intéressant de s’arrêter et de réfléchir à la portée d’un tel geste. 
Lorsque le nouveau président américain Donald Trump a donné son feu vert au pipeline Keystone XL dès son entrée en poste, plusieurs ont cru à la concrétisation de ce projet, dans les cartons depuis près de dix ans. Depuis lors, la réalité économique, la mobilisation populaire et les impératifs environnementaux continuent cependant de brouiller les cartes. Le pétrole s’écoulera-t-il un jour dans ce tuyau de 2 000 kilomètres ? par Karl Rettino-Parazelli
Omniprésent, le sable est banal à nos yeux. Et pourtant, à part l’air et l’eau, l’humanité exploite cette ressource naturelle plus que toute autre… Et elle est plus rare qu’on le croit. Par Paul Therrien
par Pierre Lortie   À la fin du mois d’août, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a rapporté que les années 2016 et 2017 ont été, jusqu’à ce jour, les années les plus chaudes depuis que l’on recueille ces données, soit 1880. Conséquence majeure du réchauffement climatique, le niveau des océans s’élève principalement sous l’effet de la dilatation de l’eau causée par le réchauffement des océans et la fonte des glaces terrestres. Cette hausse du niveau des mers s’accélère à un rythme probablement le plus rapide depuis au moins 2 800 ans, notamment à cause de la fonte des glaciers du Groenland. 
L’intelligence artificielle révolutionnera sans doute toutes les sphères de la médecine, de la chirurgie à l’endoscopie en passant par la pathologie… et, en premier lieu, la radiologie diagnostique. Pourquoi ? On en discute avec Benoît Gallix, président du Département de radiologie diagnostique à l’Université McGill et chef de radiologie au Centre universitaire de santé McGill.
Après avoir fait ses adieux au joaillier français Boucheron, Jean-Christophe Bédos a adopté en janvier 2012 l’emblématique boîte bleue de la bijouterie de luxe montréalaise fondée par Henry Birks en 1879. 
La renégociation de l’accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique aurait difficilement pu être engagée d’un plus mauvais pied, et les discussions, qui font l’objet de plus en plus de déception, font désormais craindre un échec. L’occasion serait pourtant belle de moderniser le traité au bénéfice de tous.
Par Adam Steinhouse D’autres pays suivront-ils le Royaume-Uni en quittant l’Union européenne ? Le prochain candidat évident, la Pologne, est déjà visé par un nouveau terme : le « Polexit ». Le gouvernement polonais, dirigé par le parti de droite Prawo i Sprawiedliwość (PiS, acronyme de « Droit et justice »), a adopté un ton nationaliste fervent depuis son élection en octobre 2015, amenant de nombreuses positions critiques, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, de remise en question de l’engagement du gouvernement au sein de l’UE.