Christophe Huss

Situé au cœur du parc national du Mont-Orford, au pied de la montagne, le Centre d’arts a été fondé en 1951 par Gilles Lefebvre et le mouvement des Jeunesses musicales du Canada. Conçu comme un lieu de perfectionnement artistique dans un cadre bucolique, il a toujours tenu le rôle d’académie pour jeunes musiciens et accueilli des concerts ; le violoniste Arthur Leblanc a même clos les festivités de la première année.  
Depuis 23 ans, loin des caméras, des estrades et des micros, le pianiste Alain Lefèvre s’attache à sensibiliser les oreilles des enfants à la musique classique, en visitant bénévolement des écoles partout dans le monde. Pour la première fois, en exclusivité pour Forces, Alain Lefèvre a accepté de partager cette expérience avec un journaliste. Son engagement viscéral pour la cause de l’éducation et de l’ouverture à l’art est passionnel. Et pour cause : « C’est ce qui est le plus sacré pour moi, c’est la mission dont mon père m’a chargé, personne ne peut y toucher », confie le pianiste…
À vingt-huit ans, le chef d’orchestre Jean-Philippe Tremblay est un éloquent ambassadeur de la musique au Québec. Moins flamboyant et présent dans les médias que son aîné Yannick Nézet-Seguin, il accomplit son parcours artistique avec discrétion, sobriété et assurance, dirigeant les grands orchestres de Londres et se préparant à une tournée en Chine.